La file d’attente

En 2008, lors du mois de Juillet ou d’Août à peu près, Lily a pris place dans une grande fille d’attente. Elle a pris son coupon avec son numéro, l’a serré sur son cœur d’un air rêveur et l’a soigneusement rangé. Elle savait bien que son tour ne viendrait pas tout de suite, qu’il y avait plusieurs personnes devant elle, que le moment ne viendrait que dans trois ou quatre ans. Elle a commencé à patienter sans le Crapaud.

En 2009, elle a pu gagner quelques places dans la file d’attente grâce à son emménagement avec le Crapaud. La stabilité que lui apportait leur résidence commune la rapprochait du moment où on l’appellerait. Début 2013, son diplôme et un contrat de travail signé en poche et quelques mois plus tard, l’achat de la Jolie Chaumière, Lily s’était sentie pousser des ailes, et pressentait bien que le moment d’acheter son billet allait venir. Le Crapaud l’avait alors rejoint, même s’il traînait un peu des pieds.

Aujourd’hui, Lily fait toujours la queue et une quantité impressionnante d’impatientes et d’impatients lui sont passés devant. Elle a du leur céder la place, même à ceux dont le dossier n’était pas complet, mais à ceux qui attendait depuis moins longtemps.

Ça l’énerve à chaque fois, bien sur personne n’aime se faire doubler. Elle est là, debout et pleine d’espoir dans cette file où elle n’avance pas, son dossier complet et son numéro bien serrés contre sa poitrine. Elle regarde les autres lui passer devant, prendre le billet, attendre sur le quai plus ou moins longtemps et finalement monter dans le train pour partir très loin d’elle, dans ce pays où elle rêve d’aller.

Mais à chaque fois qu’elle essaye d’avancer, quand la file bouge et que des places se libèrent devant, le Crapaud refuse de bouger. Et elle ne peut quand même pas partir sans lui ?

Alors bien sur, Lily est bien consciente qu’elle a déjà de la chance d’être dans la file avec son Crapaud. Que même s’il ne veut pas doubler, et laisse souvent sa place, ils y sont, et ensemble. Certain(e) patientent seuls, devant sentir l’attente encore plus longue, les pièces manquantes dans leur dossier ne leur permettant pas de doubler. D’autres essayent d’entraîner leur Crapaud(e) dans la file sans résultat, ayant à peine le droit d’entrer dans la gare pour saluer les voyageurs, un gros pincement au cœur.

Il viendra un jour où Le Crapaud et elle seront devant le guichet, où ils prendront enfin ce billet tant attendu. Viendra alors une nouvelle attente, celle du train. Ils devront peut-être patienter encore longtemps avant d’embarquer, leur billet en poche à vagabonder dans la gare. Et encore une fois à regarder les autres monter et partir, alors qu’ils viennent à peine d’arriver. Mais Lily sent que l’attente ne sera plus très longue, qu’elle aura bientôt son billet. Le Crapaud serait-il prêt à doubler ?

waiting for