Le dernier quartier

Lily a revu la belle personne qui lui avait fait son annonce il y a un peu plus de 3 mois. Elle te l’avait présentée ici. Cette fois, elle arborait déjà un petit ventre rebondi. Elle est entrée dans l’open-space à pas de velours, sans vantardise, mais sous les acclamations de la foule en délire collègue-multi, elle a presque fait un défilé de mode en jetant en avant son baby-bump (Lily apprend de nouveaux mots tous les jours). Là, Lily a respiré un bon coup, s’est dit que c’était elle et que tout allait bien se passer malgré l’aigreur qui commençait à lui monter en bouche. Si les gentilles deviennent des pregnant-dindes Lily est fichue.

Elle a parlé de ses études en cours et à venir et révélé le genre de son têtard. Puis elle a fait un topo sur sa situation, qui, comme le présageait Lily il y a quelques mois, n’est pas des plus stables : plus tout à fait étudiante mais pas diplômée non plus, son monsieur dans la même situation, tous les deux sans emploi, toujours dans leur T2 partagé à trois. Et un ventre déjà bien plein d’un petit d’homme qui bouge beaucoup.

Lily s’est dit que ce n’était pas juste, comme beaucoup de chose dans la nature. Qu’elle avait tout ce qu’il fallait pour accueillir un têtard, que matériellement rien ne s’opposait à ce qu’un bébé s’installe dans son ventre et dans sa maison. Et elle, la belle personne, n’avait rien de tout cela, mais la chance d’avoir une petite vie à l’intérieur d’elle-même.

Quand elle a eu finit son tour des services, la belle personne est repassé dire au revoir plus tard dans l’après-midi. A ce moment, Lily mangeait une clémentine. Une clémentine très riche en goût mais pleine de pépins, un des quartiers allant jusqu’à en compter 5 à lui seul.  Alors qu’elle allait croquer dans le dernier avec précaution, de crainte de se casser une dent, Lily a trouvé un quartier vide, sans graine. Preuve s’il en fallait que la nature est abjecte et donne beaucoup à certains et à d’autres rien. Lily s’est un peu sentie comme le dernier quartier de la clémentine alors la belle personne partait, elle et son petit pépin.

pepins clementine